Né à Genève, Frédéric Meyer de Stadelhofen a étudié au Conservatoire de sa ville natale où il a obtenu un diplôme de chant dans la classe d'Eric Tappy, un certificat d'études supérieures en chant grégorien , ainsi que les diplômes de maître de musique. Il s'est perfectionné auprès de Lorraine Nubar à Paris, de Kurt Widmer à Bâle avant de travailler avec Katharina Begert au Conservatoire de Lausanne où il a obtenu un premier prix de virtuosité. Frédéric Meyer de Stadelhofen est lauréat du Concours international de Lied et d'Oratorio de Clermont-Ferrand. Après avoir participé à différentes productions d'opéra, il a décidé de se consacrer au concert et au récital. Frédéric Meyer de Stadelhofen a fait partie de l'Ensemble Ex Auditu, quatuor vocal. Il a enseigné à la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande-La Manufacture où il a été responsable du module voix. Il a obtenu un CAS en dramaturgie et performance du texte de l'Université de Lausanne. Il enseigne au Conservatoire de Lausanne ainsi qu'aux Hautes Ecoles de Musique de Vaud-Valais-Fribourg et Genève. Ce qui a attiré Frédéric Meyer de Stadelhofen vers la voix, et continue de le passionner - tant comme chanteur, que comme enseignant et comme chef de chœur - c'est la malléabilité, l'immatérialité, la fugacité de celle-ci. Elle provient de l'être entier, elle dit quel souffle traverse la personne, elle est chargée de tout ce qui constitue la personne. C'est ce qui fait d'elle un langage et moyen d'expression tellement particulier, unique, touchant. Sensible au texte, à son rythme, sa signification et sa structure, F. Meyer de Stadelhofen trouve dans l'art du chant un lieu formidable d'exploration d'écriture vocale, de coloration, de narration et de partage.